1 immeuble, 1 œuvre : regards sur l’œuvre de Pierre Seinturier à Gentilly

C’est aux portes de Paris, près des campus universitaires du sud de la capitale, dans le programme « 21 Jean Jaurès » à Gentilly, que l’artiste Pierre Seinturier a réalisé une grande fresque dans le cadre de la charte « 1 immeuble, 1 œuvre ». Située dans le hall, l’œuvre accueille les habitants et annonce, tel un préambule, le jardin intérieur paysagé de la résidence. Sur un fond végétal luxuriant, l’artiste a mêlé des images de la vie quotidienne des habitants de l’immeuble à celles des bâtiments les plus connus de la ville de Gentilly. Ce lieu de passage devient un espace vivant et onirique, une promenade dans le prolongement à la fois des espaces verts autour de la résidence mais aussi de la ville.

 

Cette livraison s’inscrit dans la volonté d’Emerige de contribuer à l’essor de l’art dans la ville par l’acquisition ou la commande d’œuvres d’art contemporain à travers la charte « 1 immeuble, 1 œuvre » qu’il a co-fondée en 2015 sous l’égide du ministère de la Culture. Depuis quatre ans, Emerige a accompagné la production de plus de soixante œuvres destinées aux immeubles (résidentiels et tertiaires) qu’il construit ou réhabilite.

 

Lauréat du Prix Spécial du Jury au Salon de Montrouge en 2013, Pierre Seinturier développe un travail singulier nourri de sa propre expérience et d’une pratique incessante du dessin. Comme un compositeur ou un metteur en scène, l’artiste utilise différents médiums (dessin, peinture, photographie …), il croise et juxtapose une grande variété de lieux et de personnages qui finissent par créer, au-delà de leur propre histoire tout un univers parallèle. L’histoire de la peinture, le dessin d’humour, la musique, le cinéma et particulièrement la mythologie américaine du vingtième siècle sont les sources que l’artiste aime chahuter en y apportant sa propre pierre.

 

Crédit vidéo : Rue Sedaine production

Lire la vidéo